• Fruits de mer

    La proximité de la mer nous permet de découvrir la faune marine et d'étudier les réactions diamétralement opposées de Louis et Perrine vis à vis de ces bestioles... deux petites histoires croustillantes à ce propos :

    Fruits de merLa semaine dernière, Anne-Claire est partie faire une virée en bateau avec deux voisins, une journée à nager autour des îlots (enfin c'est ce qu'ils m'ont dit...).
    A leur retour dans le lotissement, comme souvent, un petit attroupement se crée autour d'eux pour entendre le récit de leurs rencontres et de leurs éventuelles mésaventures navales. Cette fois-ci, Anne-Claire avait croisé le minimum syndical pour elle : une merveilleuse tortue et un splendide dauphin... aucune preuve de cela (comme d'habitude !) mais ils avaient tout de même pêché un poisson perroquet, specimen très fréquent dans les eaux du lagon.
    La réaction de Perrine c'est : je touche les nageoires, je lui enfonce les yeux au fond des orbites (ça fait splouch !), je glisse mon doigt dans sa machoire... Du côté de Louis c'est : je reste à une distance réglementaire du poisson, et je demande s'il est entouré de bave, comme l'indique mon encyclopédie (en effet, quand il dort, le poisson perroquet se fabrique une enveloppe de salive malodorante pour éloigner les prédateurs)... ils sont curieux tous les deux, mais chacun son approche !

    Fruits de merDimanche dernier, journée pique-nique près de la plage. Un copain de Louis lui déniche un gros coquillage, qu'il ramène fièrement chez nous (incroyable, un coquillage... comme si on n'en avait pas à la maison...). En braves parents que nous sommes, nous lui avons expliqué qu'on pouvait coller le coquillage contre son oreille pour entendre la mer... ce que nous nous amusâmes à faire avant de reposer le coquillage sur la table à manger.
    Le lendemain matin, au petit déjeuner, quelle ne fut pas notre suprise de découvrir qu'à l'intérieur de ce paisible coquillage habitait en fait une bonne grosse araignée de mer (zoomez sur la photo !), avec ses multiples pattes velues. Si j'avais été un père indigne, il aurait fallu filmer la réaction dégoutée et effrayée de Louis quand il a vu la bestiole glissée dans le coquillage... Pendant que sa Perrine gratouillait le cadavre déssêché de l'araignée, Louis proposait de la brûler au plus vite (l'araignée, pas sa soeur).
    Un conseil : proposez à Louis de coller un coquillage contre son oreille... vous verrez que la simple idée d'avoir pris un jour le risque de se faire gratouiller l'oreille par cette araignée de mer va le marquer pendant pas mal de temps.

    C'est qu'il n'a pas le courage et la bravoure de son père, ce gamin...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Les Brisack
    Mardi 13 Mars 2012 à 09:54

    Héhé, des petites aventures savoureuses pour bien commencer ma journée de travail (oui, à cette heure!!!)...

    Moi je comprends mon Louis, je pense que je réagirais comme lui :-)

    Plus que quelques dodos et vous aurez de la visite!!! On regrette que ce ne soit pas nous, mais on décompte quand même les jours pour vos retrouvaillles!

    On vous envoie de gros bisous,

    A très vite,

    Céline & cie 

    PS pour Marraine: Adélie fait ses nuits :-) :-) :-) :-) :-) :-) :-)

    2
    Francis Ramond
    Mardi 13 Mars 2012 à 20:21

    Rien qu'avec la photo de l'araignée de mer, je me range direct dans la catégorie "Louis" ! :)

    3
    allez les verts!!!!!
    Mardi 13 Mars 2012 à 20:49

    terrible le coup de l'araigné

    vous avez vérifié auprés du copain de louis qu'il l'avait pas fait exprés ^^

    bon ne pas la brulé okay ( quoique, comme rite funéraire ), mais la toucher comme perrine, moins okay  

    et pour ce week-end, allez les verts !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    4
    GP
    Vendredi 16 Mars 2012 à 20:34

    j'aimerai savoir si vous avez mangé le poisson ou si vous l'avez fait empaillé

    5
    jbramond Profil de jbramond
    Vendredi 16 Mars 2012 à 22:27

    Les voisins l'ont récupéré, c'est Cédric qui l'avait attrapé au bout de son fusil. Avec Anne-Claire on n' est pas très fans de la pêche au fusil, on barbotte juste !

    6
    les cousins
    Dimanche 18 Mars 2012 à 20:50

    le coup de l'araignée cachée dans le coquillage a fait pleurer notre sensible Lison .....

    J'imagine bien la tête de Louis en tous cas.

    Je viens de voter pour le sondage....c'était facile !!!!!j'avais le résultat!!!!!!

    Finissez bien le ménage et bises à tous.

    Marie

    7
    Les Bruvol
    Dimanche 1er Avril 2012 à 19:23

    Je comprends le pauvre Louis, j'aurais pas fait ma fière non plus... ! il peut se rassurer, de retour à lyon, il ne devrait plus faire ce genre de rencontres ;)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :