• Il arrive parfois que, fatigués par nos aventures épiques, blasés d'escalader les plus hauts sommets calédoniens, lassés de chasser le cagou et de vérifier les vieilles légendes kanak, nous décidions de rester tranquillement à la maison. Bon, d'accord, ça arrive souvent. Bon, OK, nous ne sommes pas les plus aventuriers visiteurs de l'île... mais il y a plein de façon de profiter de cette année, et se reposer et prendre le temps en fait partie.

    Pas de vidéo dépaysante cette semaine donc, mais une spéciale dédicace aux fans de Louis et Perrine (en gros : leurs grands-parents, leurs cousins et leurs parrains/marraines !), présentant leurs derniers exploits pisciniers. Profitez bien des vidéos sous-marines... ce sont les dernières, notre appareil étanche ayant... pris l'eau.

     

     

    Toujours très "familiale", une petite vidéo d'un mardi gras à Nouméa, où l'on peut s'apercevoir (en vrac) que :
    - Anne-Claire a réussi à bricoler des déguisements avec pas grand chose
    - les enfants sont des rois (crêpes, boisson, petit train... tout est gratuit !)
    - Mario Bros est plutôt bronzé ici


    11 commentaires
  • (préambule : cet article n'a en aucun cas été rédigé dans le but de dissuader ma belle-mère de venir nous rendre visite du 19 mars au 07 avril...)

    Enfin un article qui ose vous présenter dans quel climat de terreur nous vivons actuellement : 3 grandes menaces pèsent sur nos épaules, transformant notre séjour idyllique et véritable film d'horreur... oserez-vous lire ces lignes jusqu'au bout ?

    Première menace : le cyclone tropical
    Terreur sous les tropiques !
    Nous sommes au coeur de l'été, saison chaude, pluvieuse, et propice aux caprices météorologiques. L'an dernier, le cyclone Vania avait bloqué l'île pendant de nombreux jours et, même si l'emplacement et la solidité de notre maison nous rassurent, nous préférerions éviter un tel désagrément... Terreur sous les tropiques !c'est sûrement très joli à filmer, très sympa à raconter plus tard à nos petits-enfants au coin du feu, mais on s'en passera !! Actuellement, c'est Jasmine (la dépression tropicale, pas l'amie d'Aladdin) qui se déplace à l'est de la Grande-Terre (voir photo), amenant son lot d'orages et de rafales de vent. On surveille la météo (http://www.meteo.nc/vigilance/accueil.php), mais personne ne semble très inquiet. Cela n'a pas empêché la "queue" de Jasmine de gâcher notre beau week-end de camping... la nuit de samedi s'étant avérée particulièrement arrosée, nous sommes finalement rentrés à la maison dimanche soir (au lieu de mardi). Nous qui pensions profiter des vacances d'été pour "bouger", la météo (chaleur + pluies) nous aura finalement bien freiné dans nos projets.

    Une vieille prophétie kanak semble tout de même avoir prévu qu'un cyclone surpuissant s'abattra sur la Nouvelle-Calédonie précisément du 19 mars au 07 avril 2012, entraînant tornades, coulées de boue et pluies torentielles. Mais ce ne sont que des racontars. C'est certain.

     

    Deuxième menace : l'invasion terrestre
    Terreur sous les tropiques !Le scolopendre est un mille-pattes très répandu en Nouvelle-Calédonie. Sa taille peut varier (3-15 cm), et sa morsure est réputée comme particulièrement douloureuse. Dès notre arrivée ici,  tous les voisins nous ont mis en garde contre ces charmantes bestioles, qui se glissent partout (sacs, lits, tapis...) dès qu'on tourne le dos. Nous en avons croisé régulièrement dans notre maison, mais nous n'avons pas cherché à vérifier la légende  locale qui dit qu'un scolopendre coupé en deux se transforme en deux nouvelles bestioles... un bon coup de tongue est préférable ! Samedi soir, invités chez Blandine et Henry à Bourail, pour nous protéger de la pluie et des petites bêtes, nous avons carrément "planté" la tente dans leur salon plutôt que de dormir à même le sol. Terreur sous les tropiques !Nous avons commis l'erreur de laisser la fenêtre ouverte (il faisait chaud malgré l'orage) et, pas manqué, un bon gros specimen de scolopendre s'est glissé près de nous. Il a fallu tout le courage d'Henry pour lui assener un bon coup sur le crâne, car nous ne faisions pas les fiers pour mettre un pied hors de la tente en pleine nuit. Une fois cet épisode passé, il faut saluer la bravoure d'Anne-Claire qui, en bonne mère de famille, sera capable plus tard dans la nuit d'oser mettre un pied dans le salon pour aller chercher à boire pour Perrine.

    Le scolopendre : véritable menace ou simple phobie locale ? Franchement, on ne préfère pas vérifier... si l'on en croit les vieux kanaks, on constate chaque année une mystérieuse multiplication du nombre de scolopendres, précisément du 19 mars au 07 avril. Mais c'est sûrement une légende.

    En tout cas, gratouiller discrètement la cheville de sa partenaire la nuit tombée est une blague sacrément efficace !

     

    Troisième menace : le tsunami
    Bon, OK, là j'abuse un peu... je voulais juste introduire les belles images prises par Anne-Claire sur la plage de Bourail ce dimanche, et les vagues "péchues" avec lesquels Louis et moi nous nous sommes éclatés (dixit Perrine : "j'ai un peu peur moi... comme Maman !"). Les plages de Nouvelle-Calédonie sont très différentes les unes des autres : sable fin, galets, corail, poissons, tortues, lagon... on trouve de tout ! Hier, nous avons pris option BONNES VAGUES, ça remue !

     


    12 commentaires
  • Asymétrie verticaleAsymétrie verticaleAsymétrie verticale

     

     

     05 février... peut-être le jour où nous nous sentons le plus loin de la métropole ! Les températures sont diamétralement opposées, ici les vacances d'été battent leur plein, et cela fait 6 mois que nous avons décollé de Lyon... déjà ! C'est "fin valable" !

    05 février... l'occasion aussi de fêter dignement l'anniversaire d'Anne-Claire, en allant déguster des fruits de mer au restaurant (euh... en fait y'a qu'Anne-Claire qui en a pris finalement... nous on préfère les frites et la salade !). Une sortie familiale classique sur la "croisette" de Nouméa, ponctuée par une partie de pétanque improvisée. Il fait beau, il fait chaud, et l'année de plus que vient de prendre Anne-Claire était tellement "choc" qu'elle ne compte pas vraiment, non ?

    Asymétrie verticaleAsymétrie verticaleAsymétrie verticale

     

     

     

     

     

     

    05 février... ou plutôt hier samedi, nous sommes allés faire une petite virée à l'îlot Canard, à 5mn de navette de l'Anse Vata, au coeur de Nouméa. "Ilot Canard", ou "île aux canards", personne ne sait vraiment... et en plus, comme y'a pas de canards, comme le dit Louis "on ferait mieux de l'appeler île aux dragons...". Une petite vidéo souvenir ! Encore une fois Anne-Claire nous fait croire qu'elle a vu des poissons énormes et merveilleux... waooh lôngin !


    14 commentaires
  • L'été est là et bien là : il fait chaud, il fait humide, rien de très motivant pour aller faire de grandes randos !!

    Nous sommes donc allés à la rivière (un creek comme on dit ici), histoire de trouver de l'ombre, de l'eau fraîche (ah, non ? combien ?? au moins 30° ??), des amis et une corde à sauter.

    Resumé en diaporama rapide, et cocktail de poissons du lagon (copyright Anne-Claire) !

     

     

    On se rafraichit comme on peut...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On se rafraichit comme on peut...


    8 commentaires
  • Aventures entre les gouttes
     La période des fêtes a été chez nous très arrosée : les mois d'été sont ici réputés pour la quantité d'eau qui s'abat sur le sol calédonien, et nous ne pouvons malheureusement que confirmer. Et lorsqu'il pleut ici, c'est pas qu'un peu, et tout tombe à l'eau... nous avons dû nous résigner à rester au sec et à tourner (un peu) (beaucoup) en rond...

    Mais il y a toujours des choses à raconter :
    - l'accueil d'Elodie pendant une semaine, avec qui Anne-Claire est repartie sur l'Île de Pins pour un petit séjour entre copines
    - un plan "pêche" un peu loupé (et c'est décidé : fini le bateau pour moi...)
    - un arbre de Noël "focolari" au sein d'une communauté essentiellement originaire de Futuna
    - la musique et les feux d'artifices qui ont rythmé la vie (et les nuits !) de notre quartier pendant 10 jours
    - l'ouverture des cadeaux de Noël avec les petits, les repas avec les voisins... plein d'aventures qui ont rendu cette période de fêtes originale.

    La famille était loin, certes, mais comme nous serons de retour dans 6-7 mois, c'était plus facile à digérer !

    En vidéo c'est toujours plus facile à expliquer... vous verrez que je commence à mettre la main sur des "musiques locales" (comprendre "qui passent en boucle dans le quartier"). Je vous ai épargné les versions reggae de Cabrel et Stewball, ce sera pour la prochaine fois !

     


    11 commentaires